Connect with us

valais

Fusion de communes : Sion se voit géant dans 30 ans

STRATÉGIE DE FUSION

La ville a présenté ce mercredi son projet du «Grand Sion», une ville de 65 000 à 90 000 habitants à l’horizon 2040-2050. La municipalité affiche l’ambition de s’étendre d’Ayent à Evolène et devient proactive dans les démarches de fusions.

Sion lorgne bien au-delà de ses frontières communales pour devenir «la capitale suisse des Alpes». La ville aspire à «réconcilier la plaine et la montagne», en fédérant une population comparable à celle de Lucerne, de Saint-Gall ou de Lugano (respectivement 82 000, 75 000, et 63 0000 habitants).

«Un rêve à vingt ou trente ans», lance le président sédunois, Philippe Varone. A long terme, donc, la municipalité cherche à séduire Ardon, Conthey, Vétroz, Grimisuat, Arbaz, Ayent, Savièse, Nendaz, Veysonnaz et l’entier du val d’Hérens. «Nous quittons la posture de la belle courtisée», reprend le chef de l’exécutif. «Nous adoptons désormais une démarche proactive.» Un oui de principe aux communes intéressées, à l’image de Grimisuat, Mont-Noble ou Veysonnaz. Un s’il vous plaît aux autres.

La suite…. https://www.lenouvelliste.ch/news-969287

Reportage également dans le 19h30 de la RTS “Sion ambitionne de devenir la “Capitale suisse des Alpes” en fusionnant avec une quinzaine de communes de la région”

Continue Reading

valais

«Ce que j’aime à Champlan, c’est…»

«Ce que j’aime à Champlan, c’est…»

Eric Fauchère connaît Champlan comme sa poche. Il est très actif dans ce village de la commune de Grimisuat par le biais de la présidence du Grime qui, chaque année, présente un spectacle.

Eric Fauchère est le président de la troupe théâtrale Le Grime depuis treize ans. Il a succédé à son papa Pierre qui était membre fondateur en 1987.

Il vient d’interpréter «Topaze» de Marcel Pagnol avec d’autres comédiens adultes et neuf enfants. Cette pièce s’est hissée en finale du concours suisse de théâtre amateur avec cinq autres compagnies romandes. Elle sera donc en lice pour décrocher un prix le 18 juin à Colombier, dans le canton de Neuchâtel.

La suite…. https://www.lenouvelliste.ch/ledimanche.ch-1183728

Continue Reading

valais

Première rentrée d’une jeune institutrice à Ayent VS

Screen : RTS Couleurs locales

Première rentrée d’une jeune institutrice à Ayent en Valais reportage avec Pauline Gaudin dans Couleurs locales sur la RTS

Couleurs locales, c’est toute l’actualité locale en Suisse romande présentée sur le terrain. Un magazine d’information de proximité qui part chaque soir à la découverte des lieux et des gens qui font l’actualité dans vos régions.

Source : https://www.rts.ch/play/tv/redirect/detail/12445043

Continue Reading

coronavirus

Un seul conseiller d’Etat romand n’est pas vacciné, le Valaisan Frédéric Favre

Alors que les élus cantonaux ne cessent de promouvoir la campagne vaccinale, sont-ils eux-mêmes vaccinés? Selon une enquête de la RTS, seul un conseiller d’Etat romand manque à l’appel de la piqûre, le Valaisan Frédéric Favre.

Sur la quinzaine de cantons qui ont répondu aux questions de la RTS, quatre conseillers d’Etat non vaccinés ont été dénombrés. Pour les cantons romands, seul le PLR Frédéric Favre, président du Gouvernement valaisan, refuse la piqûre. Ailleurs, en Suisse, il s’agit de deux ministres tessinois et d’un élu thurgovien à l’identité inconnue.

Pour Frédéric Favre, chacun doit être libre de son choix. “Je soutiens la stratégie mise en place par le Conseil fédéral qui consiste à laisser le choix: se faire vacciner ou non. Les gens font leur propre analyse en prenant compte des divers critères tels que leur âge, leurs antécédents médicaux ou encore leur profession. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, mais une décision individuelle”, a expliqué par écrit l’élu valaisan.

La suite…. https://www.rts.ch/info/suisse/12409638-un-seul-conseiller-detat-romand-nest-pas-vaccine-le-valaisan-frederic-favre.html

 

Continue Reading

Trending