Connect with us

armeesuisse

Rééquipement de l’armée suisse «Beaucoup de travail manuel» pour les chars de Viola Amherd

Mowag construit les engins qui sont en tête de liste de la ministre de la Défense, mais ne se considère pas comme un profiteur de la guerre en Ukraine.

L’entreprise d’armement suisse Mowag fait-elle partie des profiteurs de guerre? La question n’arrache qu’un sourire fatigué au CEO, Giuseppe Chillari. «Beaucoup le supposent, mais jusqu’à présent, la guerre en Ukraine n’a eu que des effets négatifs sur nous», dit Giuseppe Chillari, installé dans l’usine de chars Mowag, située dans une zone industrielle près de Kreuzlingen (TG).

Avant même d’expliquer pourquoi il en est ainsi, Giuseppe Chillari souligne qu’il a été aussi surpris que la plupart des gens par le déclenchement de la guerre et qu’il est tout aussi bouleversé par les souffrances qu’elle a causées. Concrètement, l’invasion russe aurait d’abord et avant tout signifié pour Mowag, selon le patron, que les achats étaient plus difficiles et plus chers.

La suite… https://www.24heures.ch/armeesuisse.ch-811086296773

Continue Reading

armeesuisse

Les femmes seront peut-être obligées de servir

Le Conseil des États a pris acte, mercredi, d’un rapport sur les problèmes d’effectifs au sein de l’armée et de la protection civile.

Les femmes pourraient peut-être être obligées de servir. En effet, le Conseil des États a accepté tacitement un rapport en deux parties sur les problèmes d’effectifs au sein de l’armée et de la protection civile et dans lequel le Conseil fédéral évaluait la possibilité d’enrôler les femmes pour répondre aux besoins. Le National doit encore se prononcer.

L’armée a un effectif réel de 140’000 militaires, a rappelé Werner Salzmann (UDC/BE) au nom de la commission. «Mais cet effectif ne pourra être maintenu que pendant quelques années encore. Tout devrait changer vers la fin de la décennie, car deux classes d’âge seront licenciées en 2028 et 2029», a-t-il expliqué. Dans la protection civile, c’est aussi l’inquiétude puisque les effectifs sont déjà inférieurs aux 72’000 membres requis, a également relevé le Bernois.

La suite… https://www.lematin.ch/story/armeesuisse.ch-541592579640

Continue Reading

armeesuisse

Le Parlement donne son feu vert à l’achat des F-35A

Le Conseil National a accepté ce jeudi par 128 voix contre 67 l’achat des F-35A, déjà autorisé par le Conseil des États.

L’achat des F-35A est acté. Après le Conseil des États, le National a donné jeudi son feu vert au Conseil fédéral par 128 voix contre 67. Au grand dam du camp rose-vert. La Suisse n’attendra pas la votation sur l’initiative «Stop F-35».

Depuis l’annonce du choix des chasseurs américains, des voix critiques se sont fait entendre sur la procédure d’évaluation, sur le choix de l’avion, les coûts réels, pour l’instant estimés à six milliards de francs, et sur la gestion des risques.

Le F-35A américain est le bon avion pour la Suisse, a rappelé Jacqueline de Quattro (PLR/VD) au nom de la commission. Il a obtenu la meilleure note lors de l’évaluation. «C’est l’avion le moins cher, le meilleur du point de vue technologique.» De plus, a-t-elle ajouté, il est l’avion le plus répandu dans l’OTAN et l’UE.

La suite… https://www.24heures.ch/le-parlement-donne-son-feu-vert-a-lachat-des-f-35a–ledimanche.ch-475505492018

Continue Reading

armeesuisse

Chef des espions suisses sur le gril – «J’ai même eu une réunion dans le bâtiment du KGB»

Le nouveau directeur du Service de renseignement de la Confédération, Christian Dussey, se confie à l’occasion de la publication du rapport sur la sécurité 2022.

Le SRC n’a pas vu venir l’invasion russe en Ukraine. C’est une faute, un manquement?

Il est faux d’affirmer que le SRC n’avait pas vu venir l’invasion russe en Ukraine. Dans les rapports qu’il a fournis au Conseil fédéral et aux décideurs politiques, le SRC a relevé dès mi-janvier 2022 la probabilité élevée d’une telle attaque dans une fenêtre temporelle d’environ un mois à compter de la fin des Jeux olympiques de Pékin, le 20 février 2022. Notre organisation de crise interne était opérationnelle dès fin janvier. Dans le Rapport sur la politique de sécurité 2021, il était déjà mentionné que la situation pouvait déboucher sur une guerre.

Mais alors pourquoi le gouvernement a été pris de court?

Si vous me permettez une analogie, à l’instar des services de prévisions météorologiques, les services de renseignement peuvent aujourd’hui prévoir qu’au mois d’août nous subirons une canicule avec de forts orages ponctuels, mais pas si le soir du 1er août les feux d’artifice seront perturbés par des orages. Par ailleurs, le SRC n’a jamais eu et n’aura jamais l’exclusivité des informations destinées au Conseil fédéral.

La suite…. https://www.tdg.ch/ledimanche.ch-822696451912

Continue Reading

Trending