Connect with us

informatique

Crainte de clash, faute de stockage dans le cloud

Berne voulait une nouvelle solution pour stocker virtuellement les données. Mais le projet est gelé après un recours de Google, qui a été écarté. Ce qui a entraînté des conséquences inattendues.

La Confédération a lancé un appel d’offres pour un marché de quelque 110 millions portant sur la création d’un cloud public suisse. Les sociétés Amazon, IBM, Oracle, Microsoft et Alibaba ont été retenues. Mais la procédure est bloquée par un recours de Google après du Tribunal administratif fédéral, le géant américain ayant, lui, été écarté. Or, ainsi, tout le processus est gelé. Ce qui inquiète Berne, qui craint les effets de cette suspension sur certains services de l’actuel cloud, qui arrivent bientôt à expiration. Il s’agit par exemple d’un contrat avec Amazon Web Services concernant l’hébergement des services cartographiques de Swisstopo. En 2017, la Confédération avait attribué à l’entreprise américaine un contrat de 2 millions de francs pour des «services de cloud public pour l’infrastructure de géodonnées de la Confédération.» Sans ces services, l’infrastructure de géodonnées de la Confédération ne pourrait pas continuer à être exploitée, indique Berne.

La suite…. https://www.20min.ch/fr/story/crainte-de-clash-faute-de-stockage-dans-le-cloud-764299312923

Continue Reading

informatique

Public Cloud : Infomaniak lance une alternative souveraine aux GAFAM à des tarifs très agressifs

Voici Infomaniak Public Cloud  : notre infrastructure à la demande (IaaS) pour fournir des ressources IT flexibles et attractives aux entreprises. Cette solution est exclusivement développée et hébergée en Suisse, repose sur plus de 10 ans d’expérience et s’adresse à toutes les entreprises et les organisations publiques qui souhaitent migrer leur informatique dans un cloud souverain. Ici, vous savez où sont vos données, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, vous n’êtes pas enfermé par des technologies propriétaires et vous payez le juste prix.

Haute performance. Hébergé en Suisse. Prix juste.


Développée en interne par des employés d’Infomaniak issus du CERN et de la communauté Debian et OpenStack, notre infrastructure en tant que service repose sur plus de 10 ans d’expérience et est propulsée par des composants de dernière génération. Les outils en ligne de la Suite Infomaniak (kDrive, kMeet, Mail, Calendar, etc.), Swiss Backup et SwissTransfer fonctionnent notamment depuis le début avec cette technologie, ce qui représente quotidiennement des millions d’utilisateurs et des pétaoctets de données.

La suite…. https://news.infomaniak.com/public-cloud?utm_term=5ad10e332bf85

 

Continue Reading

informatique

Les partisans d’un cloud suisse contre-attaquent et ciblent le Conseil fédéral

Les sociétés ELCA, Infomaniak ou encore Proton lancent un appel pour la création d’un consortium helvétique pour des services cloud. La décision de la Confédération de choisir des prestataires américains et chinois est vivement critiquée

Ce n’étaient jusqu’à présent que des messages sur Twitter. C’est désormais un texte formel, avec un objectif précis, appuyé par des personnalités et des entreprises suisses. Ce printemps, l’annonce du choix, par la Confédération, de cinq prestataires étrangers – quatre américains, un chinois – pour son «cloud suisse» avait suscité de vives critiques. Désormais, ces critiques se matérialisent sous la forme de requêtes élaborées, qui pourraient s’immiscer dès lundi sous la coupole fédérale, lors de la session d’automne des Chambres.

La suite… https://www.letemps.ch/economie/partisans-dun-cloud-suisse-contreattaquent-ciblent-conseil-federal

Continue Reading

informatique

Zoug ouvre un centre de compétence pour tester la cybersécurité

Un centre de compétence pour tester la sécurité des produits numériques voit le jour dans le canton de Zoug. Le gouvernement cantonal prévoit d’investir 7,55 millions de francs dans l’Institut national de test pour la Cybersécurité (NTC).

La Suisse ne dispose pas actuellement d’une institution capable de tester la sécurité des produits numériques, a indiqué ce mercredi le gouvernement zougois.

Or l’exploitation de composants connectés dans des infrastructures critiques fait peser la menace réelle de dommages considérables pour l’économie et la société.
Certificats Covid testés

Le centre de compétence national pour les audits de cybersécurité (NTC) a pour mission de tester la cybersécurité des composants en réseau pour le compte d’entreprises du secteur privé, de l’administration et d’autres organisations (universités, ONG, etc.), précise le communiqué.

Plusieurs mandats-pilotes ont déjà été réalisés avec succès. L’institut a, par exemple, testé pour le compte du Centre national pour la cybersécurité (NCSC) les fonctionnalités et la sécurité du système suisse de certificats Covid. Selon son propre site internet, le NTC devrait être inauguré officiellement en 2022.

Le gouvernement zougois prévoit environ 1,4 million de francs supplémentaires pour la création d’un guichet central d’information et de contact pour les petites et moyennes entreprises (PME). Sa tâche sera de promouvoir la résistance des PME aux cyberattaques.

Source : https://www.rts.ch/info/regions/autres-cantons/12442234-zoug-ouvre-un-centre-de-competence-pour-tester-la-cybersecurite.html

Continue Reading

Trending