Connect with us

armeesuisse

Promotion de l’armée : Et si l’école de recrues devenait un échange linguistique ?

Charles Juillard propose de mélanger les soldats, afin de favoriser l’apprentissage d’une autre langue nationale. À la clé: un certificat.

Oubliez Berlin. Pour apprendre l’allemand, misez plutôt sur la caserne de Thoune. L’idée peut paraître saugrenue à tous les ex-soldats qui – par peur de devoir grader – se gardaient prudemment d’afficher leur maîtrise de la langue de Goethe. Et pourtant, elle émane du conseiller aux États Charles Juillard (Centre/JU).

Profiter de son école de recrues pour maîtriser une autre langue nationale, «ce serait une façon de rendre le service militaire plus attractif, mais aussi de renforcer la cohésion nationale», plaide l’ancien haut gradé, qui interpelle le Conseil fédéral.

«Par le passé, on a souvent considéré l’armée comme le principal lien social entre les diverses régions, cultures et classes sociales, explique Charles Juillard. Le sentiment d’appartenir au même pays était bien présent.» Aujourd’hui, avec la baisse des effectifs, ce lien se serait estompé.

En parallèle, il note que de moins en moins de jeunes connaissent une deuxième langue nationale. «Malgré les efforts des Cantons et la promotion des échanges linguistiques, force est de constater que cette mixité sociale fait malheureusement défaut.»

La suite… https://www.24heures.ch/news-745863673192

Continue Reading

armeesuisse

L’armée interdit WhatsApp dans le cadre du service, préférant une messagerie suisse

L'armée interdit Whatsapp, Signal et Telegram dans le cadre du service. [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]

L’armée a interdit l’utilisation de WhatsApp dans le cadre du service. Depuis le début d’année, le service de messagerie suisse Threema, jugé plus sûr, notamment en matière de protection des données, est utilisé à la place pour la communication.

Threema, dont le siège est à Pfäffikon dans le canton de Schwytz, n’est en effet pas soumis au “Cloud Act” et peut être utilisé de manière anonyme. La messagerie est conforme au règlement européen sur la protection des données et est soumise à la jurisprudence suisse, explique l’armée à Keystone-ATS, revenant sur une information du Tages-Anzeiger.

Ce besoin de sécurité pour la troupe s’est notamment développé suite au premier engagement dans la lutte contre le coronavirus, écrit mercredi le porte-parole de l’armée Stefan Hofer. L’utilisation de Threema devrait en principe être réservée à la communication de service. L’armée prend en charge les coûts par utilisateur.

La suite…. https://www.rts.ch/info/suisse/12766658-larmee-interdit-whatsapp-dans-le-cadre-du-service-preferant-une-messagerie-suisse.html

Continue Reading

armeesuisse

Des entreprises suisses produiront le tissu camouflage pour les nouvelles tenues de combat de l’armée

Collaboratrice du centre logistique à la remise des habits Un militaire reçoit sa tenue de camouflage 90 (T cam 90) CC BY-NC-ND

Berne, 26.10.2021 – L’Office fédéral de l’armement armasuisse a attribué à six entreprises le marché portant sur la fabrication du tissu camouflage pour les nouvelles tenues de combat de l’armée. Quatre fournisseurs suisses ainsi qu’un belge et un italien ont remporté l’appel d’offres.

Dans le cadre de la procédure d’acquisition du système modulaire d’habillement et d’équipement (SMHE) de l’armée, l’Office fédéral de l’armement armasuisse a attribué les marchés portant sur la fabrication du tissu camouflage pour les tenues de combat ainsi que ceux portant sur les gilets pare-balles et le système d’hydratation. Différentes sociétés suisses et européennes se sont vu attribuer des mandats.

La suite…. https://www.vtg.admin.ch/content/vtg-internet/fr/home.detail.nsb.html/85582.html

Continue Reading

armeesuisse

L’armée dépasse son budget informatique de 100 millions de francs

L’armée suisse fait face à de gros problèmes structurels dans le domaine informatique. Le budget pour 2021 sera dépassé d’environ 100 millions et le chef de l’armée aurait besoin de quatre fois plus de personnel dans ce secteur.

La raison principale de ces problèmes est le grand nombre de projets informatiques que l’armée doit actuellement maîtriser en même temps, a indiqué Stefan Hofer, porte-parole de l’armée, dans un article paru lundi dans les journaux de Tamedia.

Si des goulets d’étranglement dans les coûts informatiques avaient déjà été constatés à l’automne 2020, l’ampleur du problème n’est apparue que courant 2021, dit-il. Le budget informatique de l’année en cours sera dépassé d’environ 100 millions de francs, précise Stefan Hofer. Au total 460 millions avaient été budgétés.

La suite… https://www.rts.ch/info/suisse/12573956-larmee-depasse-son-budget-informatique-de-100-millions-de-francs.html

Continue Reading

Trending