Connect with us

informatique

Zoug ouvre un centre de compétence pour tester la cybersécurité

Un centre de compétence pour tester la sécurité des produits numériques voit le jour dans le canton de Zoug. Le gouvernement cantonal prévoit d’investir 7,55 millions de francs dans l’Institut national de test pour la Cybersécurité (NTC).

La Suisse ne dispose pas actuellement d’une institution capable de tester la sécurité des produits numériques, a indiqué ce mercredi le gouvernement zougois.

Or l’exploitation de composants connectés dans des infrastructures critiques fait peser la menace réelle de dommages considérables pour l’économie et la société.
Certificats Covid testés

Le centre de compétence national pour les audits de cybersécurité (NTC) a pour mission de tester la cybersécurité des composants en réseau pour le compte d’entreprises du secteur privé, de l’administration et d’autres organisations (universités, ONG, etc.), précise le communiqué.

Plusieurs mandats-pilotes ont déjà été réalisés avec succès. L’institut a, par exemple, testé pour le compte du Centre national pour la cybersécurité (NCSC) les fonctionnalités et la sécurité du système suisse de certificats Covid. Selon son propre site internet, le NTC devrait être inauguré officiellement en 2022.

Le gouvernement zougois prévoit environ 1,4 million de francs supplémentaires pour la création d’un guichet central d’information et de contact pour les petites et moyennes entreprises (PME). Sa tâche sera de promouvoir la résistance des PME aux cyberattaques.

Source : https://www.rts.ch/info/regions/autres-cantons/12442234-zoug-ouvre-un-centre-de-competence-pour-tester-la-cybersecurite.html

Continue Reading

informatique

Les partisans d’un cloud suisse contre-attaquent et ciblent le Conseil fédéral

Les sociétés ELCA, Infomaniak ou encore Proton lancent un appel pour la création d’un consortium helvétique pour des services cloud. La décision de la Confédération de choisir des prestataires américains et chinois est vivement critiquée

Ce n’étaient jusqu’à présent que des messages sur Twitter. C’est désormais un texte formel, avec un objectif précis, appuyé par des personnalités et des entreprises suisses. Ce printemps, l’annonce du choix, par la Confédération, de cinq prestataires étrangers – quatre américains, un chinois – pour son «cloud suisse» avait suscité de vives critiques. Désormais, ces critiques se matérialisent sous la forme de requêtes élaborées, qui pourraient s’immiscer dès lundi sous la coupole fédérale, lors de la session d’automne des Chambres.

La suite… https://www.letemps.ch/economie/partisans-dun-cloud-suisse-contreattaquent-ciblent-conseil-federal

Continue Reading

bundeshaus

En choisissant des entreprises américaines et chinoises pour stocker des données, la Confédération déclenche la polémique

En choisissant des entreprises américaines et chinoises pour stocker des données, la Confédération déclenche la polémique reportage au 19h30 de la RTS jeudi 29 juillet 2021

Retrouvez d’autres articles sur ce sujet :

«La Suisse a abandonné sa souveraineté numérique», alerte Infomaniak : https://ledimanche.ch/informatique/suisse-abandonne-souverainete-numerique-alerte-infomaniak/

Continue Reading

informatique

Google recourt contre le choix des fournisseurs pour le “cloud” de la Confédération

Les fournisseurs américains et chinois choisis par la Confédération pour lui créer un service de “cloud” devront attendre. Google a déposé un recours contre les adjudications décidées le 24 juin.

Google a évalué en détail les attributions et décidé de déposer un recours, a expliqué mercredi un porte-parole à Keystone-ATS. Le géant internet se dit convaincu que ses solutions de “cloud” remplissaient les exigences requises et qu’il était le mieux outillé.

Le recours est arrivé dans les temps, a indiqué la Chancellerie fédérale. Il est actuellement traité, afin de permettre au Tribunal administratif fédéral de rendre une décision. La procédure d’acquisition n’est donc pas encore terminée.

La Confédération avait attribué le contrat, à hauteur de 110 millions de francs, aux entreprises américaines Amazon, IBM, Microsoft et Oracle ainsi qu’au chinois Alibaba. Elle avait mis en avant les “prix attractifs” et les rabais. Les candidats suisses sont repartis les mains vides.

La suite… https://www.rts.ch/info/suisse/12362324-google-recourt-contre-le-choix-des-fournisseurs-pour-le-cloud-de-la-confederation.html

Continue Reading

Trending